Quelques expériences infructueuses...

 

Différentes expériences ont en effet été infructueuses. Nous avons dû les refaire une deuxième fois. Voici les premières versions :

  • Mise en évidence de la conductivité du miel
  • 

 

le montage : un électrolyseur, un générateur, une lampe reliés en série

 

 

La lampe ne s'allume pas. Le miel est pourtant bien conducteur mais l'intensité est insuffisante pour allumer une lampe. Nous avons par la suite utilisé un ampèremètre.

 

  • Mise en évidence de l'action bactéricide du miel

 

 3 boîtes de pétri sont restées ouvertes pour capter des microbes présents dans l'air et la 4ème est restée fermée, étant le témoin.

 

 

Du miel naturel est déposé dans la 1ère et du miel synthétique dans la 2ème.

 

Elles sont mises à l'étuve durant une semaine

 

 

Le miel synthétique à gauche comportait moins de bactéries que le miel naturel à droite.

 

 

Les bactéries étaient peu visibles dans la boîte sans miel à gauche. La boîte témoin ne comportait pas de bactérie.

Nous avons refait l'expérience avec de la salive pour avoir plus de bactéries. Nous avons acheté du miel à un apiculteur car le miel de grande surface devait avoir été traité et avait peut-être perdu son action bactéricide.

 

  • Mise en évidence des ions potassium

 

 

Nous avons approché un échantillon de miel naturel et une flamme pour montrer la présence d'ions potassium. La flamme n'est pas devenue violette. Le miel contient bien des ions potassium mais en quantité trop faible pour le voir grâce à une flamme.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site