En savoir plus sur les trésors de la ruche...

 

La ruche est un espace sombre, humide et chaud. Il devrait dès lors être propice au développement de différents microbes, champignons ou bactéries. Or, il n'en est rien. Les abeilles observent tout d’abord une hygiène absolue. Aucune abeille ne meurt dans la ruche, les cellules sont minutieusement nettoyées et tout détritus est emporté à l’extérieur. Cette hygiène est liée à d'autres produits créés par les abeilles.

Ainsi, les abeilles sont aussi convoitées pour d'autres produits, dont les vertus sont appréciées des hommes.

 

  • La propolis 
  • la propolis dans la ruche

Si une musaraigne ou une souris pénètre dans la ruche et perturbe la colonie, les abeilles vont la tuer, mais comme elles n’auront pas la force de l’expulser, elles l’enduiront de propolis et ainsi la momifieront. Pour rendre étanches et solides les parois de la ruche, elles les recouvre de propolis dont les qualités antibactériennes sont reconnues et le miel comme le pollen contiennent également des substances similaires (nous l'avons vu avec les boîtes de pétri). La propolis a de plus un pouvoir anesthésique, cicatrisant et anti-inflammatoire.

 Elles la fabriquent à partir de diverses résines qu’elles recueillent sur les bourgeons et l’écorce des arbres (surtout sur les peupliers et les conifères), et auxquelles elles ajoutent de la cire et des sécrétions salivaires.

la propolis sur les pattes arrières de l'abeille 

L'ouvrière transporte cette résine dans les corbeilles de ses pattes arrières. La propolis recueillie dans la ruche est constituée globalement de :

- de 50 à 55% de résines et baumes

- de 30 à 40% de cire

- de 5 à 10% d'huiles volatiles ou essentielles

- de 5% de pollen.

La propolis contient également beaucoup d’autres éléments comme des acides organiques, de très nombreux flavonoïdes, des oligo-éléments, de nombreuses vitamines.

Une colonie produit entre 100 et 300 g de propolis par an.

 

  • La gelée royale

La gelée royale est le produit de sécrétion du système glandulaire céphalique des abeilles ouvrières lors de leur 5e au 14e jour d'existence. Cette substance gélatineuse et laiteuse de couleur nacrée constitue la nourriture des reines et des larves ayant maximum 3 jours. Ce concentré nutritif très riche est composé de :

- 50 à 66% d'eau

- 15% de glucides dont la majeure partie est du fructose et du glucose.

- 13% de protides avec des protéïnes, des peptides, et des facteurs de croissance.

- 4,5% de lipides

- 1,5% de sels minéraux

- une riche quantité de vitamines B

- des oligo-éléments

- des acétylcholines.

 

Ce n'est qu'à partir du XXe siècle que les apiculteurs ont réussi à extraire la gelée royale de la ruche. Cependant cette manipulation reste difficile : les professionels seulement peuvent en prélever cellule par cellule sachant qu'au maximum on obtient 500 grammes de gelée royale par an. De plus, celle-ci ne se conserve qu'entre 2 et 5 °C pendant quelques mois.

D'autre part, la gelée royale est une importante source de vitalité. Elle nous permet d'améliorer la résistance au stress et au froid, les performances intellectuelles comme la mémoire et physiques et elle renforce les défenses de l'organisme et notre endurance. De plus les chanteurs en consomment pour détendre leurs cordes vocales. Grâce à sa richesse nutritive et revitalisante, elle ralentit le vieillissement de la peau, des cheveux et des ongles. C'est pourquoi la gelée royale est parfois exploité par des entreprises de cosmétiques.

Des expérimentations ont prouvé que la gelée royale avait une activité anticancérigène, anticholestérolémique, et hyptensive. Par conséquent, ce produit des abeilles possède aussi des vertus.

 

  • La cire d'abeille

  

 

 

 

 

 

 

La cire d’abeille est la cire que les abeilles utilisent pour construire les rayons de la ruche mais aussi les opercules servant à recouvrir les alvéoles remplies de miel. La cire n’est pas une production végétale, puisque les abeilles cirières la produisent grâce à leurs glandes cirières abdominales. Les abeilles ne peuvent produire de cire que si la température ambiante dépasse 33°C. D'où l'importance de la régulation thermique de la ruche. La cire neuve (vierge) est presque blanche, puis elle se colore en fonction de l'utilisation des alvéoles. Cette substance est inoxydable et insoluble dans l'eau. Elle est composée de :

- 71% d'esters dont des monoesters, des diesters et des triesters

- 13% d'acides libres

- 1% d'hydrocarbures

- 1% d'eau et d'impuretés

Autrefois, elle était employée pour la confection de bougies et de têtes de poupées, c’était la première matière plastique. De nos jours elle est utilisée en cosmétique et en pharmacie pour soigner les peaux abîmées par des vergetures, des crevasses, ou déshydratées. On en trouve dans les rouges à lèvres, les lotions, et beaucoup d’autres produits de beauté. En plus de ses vertus nourrissantes et réparatrices, elle a une importante action anti-inflammatoire et bactéricide. Dans un autre domaine que le domaine médicale, la cire sert à fabriquer des cataplasmes, des suppositoires, des moules ou des chewing-gums. Elle sert même à l'imperméabilisation et au traitement d'entretien de certains matériaux.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×